PROJET BIOSTEM

Une première étape vers la standardisation de test de résistances de matériaux aux biosalissures.

En milieu marin, les infrastructures et équipements sont soumis au développement de biosalissures (micro et macrosalissures). Elles touchent de nombreux secteurs d’activité liés au milieu maritime tel que le naval, les EMR, le nucléaire, le portuaire etc.
Les conséquences de cet encrassement peuvent être d’ordre :
• financier (ex : augmentation de la consommation d’énergie et des opérations de maintenances, vieillissement accéléré des structures…),
• environnemental (ex : émission de CO2 augmentée, participation au réchauffement climatique, acidification des océans, transport d’espèces invasives …).
Actuellement, les solutions disponibles sur le marché pour lutter contre les biosalissures sont majoritairement des revêtements organiques relarguant des substances actives toxiques ou des traitements chimiques qui ont un impact sur l’environnement. La prise de conscience sociétale sur la préservation de l’environnement conduit à des contraintes réglementaires et environnementales devenant de plus en plus importantes et à une recherche par les industriels/PME de nouvelles solutions plus respectueuses de l’environnement.
Pour évaluer l’efficacité de solution pour lutter contre les biosalissures des tests à l’échelle laboratoire ou in situ existent. Néanmoins les tests actuels ne permettent pas de répondre totalement au besoin de tests standardisés pour les industriels.
CORRODYS , le SMEL , BOREA, EDF et Naval Group souhaitant innover dans le domaine des tests de qualifications de matériaux ont lancé en 2022 le projet BIOSTEM (BIOsalissure Standardisée pour Test de Matériaux) pour une durée de 3 ans avec pour objectif de développer un consortium de biosalissures de référence stable en environnement contrôlé et utilisable dans de futurs tests innovants de biocolonisation normalisés.

Ce projet, cofinancé par le la Région Normandie est une première étape vers la proposition de tests standardisés de biocolonisation pour accompagner le développement de matériaux et solutions plus écologiques pour le milieu marin tout en assurant la durabilité des infrastructures.

Ce projet constitue une première brique pour le développement des futurs tests.

Le projet BIOSTEM (BIOsalissure Standardisée pour Test de Matériaux) qui a débuté en 2022 pour une durée de 3 ans a pour objectif de développer un consortium de biosalissures de référence stable en environnement contrôlé et utilisable dans de futurs tests innovants de biocolonisation normalisés.